Page mise à jour le 24 avril 2021

Catalogue critique de la Bibliothèque de la Pléiade

LA ROCHEFOUCAULD

Dix-huitième auteur à faire son entrée dans la collection, en 1935, un mois après son contemporain La Bruyère, François de la Rochefoucauld, n'y dispose également que d'un volume, le numéro 24. Edité initialement par L. Martin-Chauffier, journaliste et écrivain français, il fait l'objet d'une édition revue et augmentée par Jean Marchand en 1964.
Les 356 pages supplémentaires de la seconde édition tiennent à une introduction augmentée de deux chronologies, à de nombreuses variantes et pièces supplémentaires qui étaient inconnues ou avaient été écartées en 1935, notamment les traités et testaments, au doublement des notes et variantes et des jugements contemporains, mais surtout à un index de

cent pages. L'introduction de Louis Martin-Chauffier n'est pas reprise mais remplacée par celle de Robert Kanters, écrivain et critique belge.
Le catalogue ne retient que l'édition de 1935 mais lui confère le contenu et la pagination de 1964. Cependant la page de titre de 1964 précise bien qu'il s'agit d'une édition revue et augmentée.

Volume numéro 24

Ce volume a fait l'objet de 2 éditions.

Edition de Louis Martin-Chauffier en 1935 : ŒUVRES COMPLÈTES

► Ce volume comprend 690 pages (X + 677). Le catalogue ne retient que cette édition en lui attribuant cependant le contenu et la pagination de l'édition de 1964. La pagination de cette édition débute à l'introduction.

 

► L'édition de ce volume contient : 
     > Introduction par Louis Martin-Chauffier (10 pages).
     > Apologie de M le Prince de Marcillac (p. 1 à 23)  - 
     > Portrait de l'auteur par lui-même (p. 25 à 31)  - 
     > Mémoires (p. 33 à 233)  - 
     > Maximes (p. 235 à 354) : Réflexions ou sentences et maximes morales  - Réflexions morales - Maximes posthumes - Maximes supprimées - Addition aux Maximes - 
     > Réflexions diverses (p. 355 à 400)  - 
     > Portrait du Cardinal de Retz (p. 401 à 404)  - 
     > Lettres (p. 405 à 522) -

     > Appendices dont jugements des contemporains.
     > Notes et variantes; note bibliographique (70 pages).

 

► Première impression du 22 janvier 1935 réalisée par Coulouma à Argenteuil; parution du 29 mars 1935.

 

► 3 autres tirages recensés : 28 sep 1950 chez Mame à Tours (La date d'impression est en chiffres romains.), 1954, 12 oct 1957 chez Siraudeau à Angers sur Bolloré.

Nouvelle édition de Louis Martin-Chauffier et Jean Marchand en 1964 : ŒUVRES COMPLÈTES

A également collaboré à cette édition Robert Kanters

► Ce volume comprend 1046 pages (XLVIII + 996). Le catalogue de 1983 affecte encore 1048 pages à ce volume (deux pages supplémentaires liées au passage du colophon en fin d'ouvrage) alors que les catalogues récents annoncent 1056 pages. Ce décalage est lié aux nouvelles règles d'impression appliquées à partir de 1975 qui engendrent 8 pages vierges supplémentaires en fin d'ouvrage.
Ce volume comprend deux pages de garde. La pagination de cette impression débute curieusement à la page de faux-titre. Édition non présentée sur le site (consultation du 7/4/2020).

 

► L'édition de ce volume contient : 
     > introduction par Robert Kanters; note sur la présente éditionn complétée et mise à jour; chronologie de la Fronde; chronologie de La Rochefoucauld; tableau généalogique de La Rochefoucauld; Autopsie du Duc de La Rochefoucauld (48 pages).
     > Portraits (p. 1 à 37)  - 
     > Mémoires (p. 39 à 213)  - Appendice - 
     > Traités (p. 269 à 290)  - 
     > Maximes (p. 291 à 498)  - 
     > Réflexions diverses (p. 499 à 541)  - 
     > Fragment autographe pour Zaïde (p. 543 à 545)  - 
     > Correspondance (p. 547 à 689)  - 
     > Copies de poésies (p. 691 à 697)  - 
     > Testaments olographes (p. 699 à 708)  -

     > Témoignages des contemporains.
     > Table de concordance de la suite complète des maximes; notes et variantes; index; bibliographie (232 pages).

 

► Première impression du 24 mai 1964 réalisée par Mame à Tours sur Bolloré.

 

► 8 autres tirages recensés : 1967, 1971, 1973, 1980, 1982, 7 juil 1986 chez Sainte-Catherine à Bruges (Belgique) sur Braustein, 17 mar 2004 chez Aubin à Ligugé sur Bolloré, 5 mar 2010 chez Aubin à Ligugé sur Bolloré.